Acer-Russie | Aide sociale à la Russie

Jeunes en détention

30 000 mineurs sont incarcérés dans des prisons datant de l’époque soviétique.

La population carcérale en Russie reste, proportionnellement à la population globale, très élevée . Environ 800 000 personnes sont actuellement en détention. Selon le vice-ministre de la Justice, 12 à 16 % d’entre elles représentent un réel danger pour la société.

Parmi elles, on dénombre 30 000 mineurs incarcérés dans des prisons construites à l’époque soviétique. Elles conservent de cette période un fonctionnement répressif et militaire fondé sur une notion de collectif visant à annihiler l’individu.

Dans ces bâtiments vétustes et délabrés, le taux de tuberculose est élevé et les maladies infectieuses répandues. Le personnel pénitentiaire, insuffisamment formé, utilise pressions et punitions pour diriger les centres de détention. Le système carcéral russe est en crise. Pour toutes les personnes emprisonnées, la majorité en rupture sociale et familiale complète, les chances de réinsertion sont minces et le taux de récidive un des plus importants au monde.

Depuis 1990, l’ACER-RUSSIE soutient plusieurs associations russes qui travaillent à une réforme du système pénitentiaire, tant au niveau législatif que structurel. Ces associations visitent les centres de détention et apportent aux détenus une aide humanitaire d’urgence, un suivi social et psychologique.

L’ACER-RUSSIE soutient actuellement des actions en faveur des mineurs emprisonnés
  • Avec l’association moscovite Sodeïstvie, Centre social pour une réforme du système pénal, fondée en 1988 par un ancien dissident lui-même rescapé des camps, Valeriï Abramkine. Sodeïstvie organise sur les lieux de détention un suivi social et psychologique des détenus. L’association élabore des propositions pour une réforme structurelle et législative du système pénitentiaire, soutient le contrôle de la société civile et veille au respect des normes et des textes internationaux.
  • Avec la fraternité Sainte-Anastasie à Saint-Pétersbourg qui, chaque mois, organise des visites régulières dans la prison pour mineurs de Kolpino (soins médicaux, distribution alimentaire, organisation d’activités diverses).
  • Avec l’association Sretenie qui visite les jeunes mineurs du camp d’Ardatov (région de Nijni-Novgorod) et chaque jour accueille une dizaine de jeunes détenus qui, sous le contrôle d’un gardien, participent aux travaux agricoles de l’association.

Laisser un commentaire

*

captcha *

Newsletter Powered By : XYZScripts.com