Acer-Russie | Aide sociale à la Russie

Des enfants à l’hôpital

« Les gens sont si nombreux, que si chacun donnait, ne serait-ce qu’un peu, tout irait mieux. »  père Georges Tchistiakoff

Quand, à l’époque de la Perestroïka, Lina Saltykova arriva pour la première fois à l’hôpital pédiatrique n°1 de Moscou à la demande du père Alexandre Men, rien ne pouvait lui laisser entrevoir l’immensité du chemin qu’elle parcourrait avec le soutien de l’ACER-RUSSIE.

Aujourd’hui encore, Lina et son association Miloserdie detiam poursuivent un programme ambitieux d’aide aux petits malades et à leurs parents avec la Maison de l’espoir qui les accueille pendant toute la durée des soins, plusieurs années pour les maladies les plus graves. Miloserdie detiam finance leur séjour, les traitements dont ne dispose pas l’hôpital, elle scolarise les enfants malades au sein même de la Maison de l’espoir, organise leurs loisirs et leurs vacances en fonction de leur protocole de soins.

Depuis septembre 2009 existe une autre maison d’accueil, Chez Neznaïka, un centre de réinsertion pour des orphelins gravement malades. Ils viennent de régions éloignées de Russie, là où les soins qui leurs sont nécessaires ne peuvent leur être prodigués. Des nounous les accompagnent jusqu’à Moscou où ils peuvent être soignés à l’hôpital.

« Dacha est une excellente chanteuse, une des plus actives participantes à nos soirées musicales. Elle chante, s’accompagne à la guitare, sait utiliser un micro. Maintenant elle compose ses propres textes et musiques. Quand nous l’avons rencontrée, c’était une sauvage, elle n’entrait en contact avec personne et hurlait quand on l’approchait. Elle avait beaucoup de difficultés à marcher et se déplaçait essentiellement en fauteuil. Elle avait si mal aux jambes qu’elle ne pouvait même pas aller à l’école. A la regarder foncer en vélo aujourd’hui on a du mal à y croire. Dacha travaille le chant et la musique, elle cultive ses talents. Elle s’entraîne à la batterie et nous sommes certains que très bientôt elle va damner le pion à nos pop-stars les plus célèbres !
Merci à tous ceux qui parrainent cette initiative, grâce à eux la maison Chez Neznaïka vit et se développe, nous grandissons ensemble, nous étudions, nous surmontons les difficultés, nous partageons nos petits progrès qui sont nos grandes victoires, merci de votre soutien. »

Lina Saltykova, présidente de Miloserdie detiam

« Soyons à leurs côtés pour surmonter la maladie et rendre le sourire et la joie aux enfants cloîtrés dans la douleur.

Nous aidons les enfants gravement malades qui sont hospitalisés pour de très longs séjours. Nombre d’entre eux sont soignés pour la tuberculose et leur traitement peut durer de six à dix-huit mois. Certains enfants développent une forme de tuberculose résistante aux médicaments, d’autres encore sont séropositifs ou atteint du sida ce que complique encore le traitement de la tuberculose et leur séjour entre les murs gris et moroses de l’hôpital peut se prolonger de longues années.

Comme jamais, il est capital pour ces enfants de ne pas se décourager et tomber dans la dépression, tout doit être entrepris pour qu’ils puissent poursuivre leur développement sous tous ses aspects. Bien entendu, nous apportons à ces enfants issus de familles souvent très pauvres, tout ce dont ils peuvent avoir besoin à l’hôpital mais nous portons aussi une attention toute particulière à leur état psychologique et émotionnel. L’art-thérapie est pour nous un outil majeur. Les enfants sont sans cesse stimulés par des approches créatives et artistiques qui leur redonnent force et courage dans leur combat contre la maladie.

Le temps passe, les enfants quittent l’hôpital mais nous sommes toujours convaincus d’avoir un peu contribué à atténuer le traumatisme psychologique vécu par eux pendant leur vie à l’écart du monde et de la société et d’en avoir un peu gommé les séquelles.

Alexandre Roumiantsev, directeur de Saint-Ioassaff

 

Pour soutenir ce projet

cliquez ci-dessous !

 

Newsletter Powered By : XYZScripts.com